logo Est'ELLE P.Le conservatoire national de musique et des concerts en tant que pianiste classique forment l’oreille musicale d’EstELLE Penain jusqu’en fin d’étude. Les années 80 voir l’émergence des premières radios libres et EstELLE anime sa première émission musicale à 13 ans. Un bac littéraire obtenu grâce à la philosophie confirme son goût des lettres. Dès son enfance , l’écriture et la musique sont un exutoire face au monde tourmenté dans lequel elle ne trouve pas sa place. En 1999, elle part vivre une année à New York où elle fait des rencontres artistiques déterminantes dans le choix de sa vie. A son retour, en septembre 2000, c’est par le chant qu’elle fait ses premiers pas d’artiste sur scène en tant que choriste avec différents groupes et particulièrement le big band Tarace Boulba fondé par deux ex-Négresses Vertes. Depuis 15 ans, elle chante sur des petites et grandes scènes en groupe puis maintenant en solo, ayant goûté autant à l’ivresse des salles intimes que la transe devant un public de milliers de spectateurs.

Inspirée par le flow et la liberté de ton de Serge Gainsbourg, par la poésie moderne de Saul Williams, Grand Corps Malade ou Gaël Faye, EstELLE s’essaie à cette écriture dont elle tombe amoureuse. Sur les nombreuses scènes parisiennes, elle offre ses textes. Comme la musique lui manque, elle reprend son piano, compose ses premiers morceaux acoustiques et digitaux et décide de produire un premier single, mélange de musique pop et électro « Le sens d’une vie » . Puis, rapidement, un premier album arrive avec l’envie de mettre la Femme à l’honneur dans un voyage intérieur mettant la musique au service de paroles d’espoir et de douceur. 

L’artiste s’interroge sur notre dualité et la nécessité de faire la paix avec soi même pour l’offrir au monde, la nature, la Terre, sur sa place de femme et d’être humain. Aimant la langue française, elle la défend en utilisant la forme poétique sur des musiques modernes afin d’offrir la musicalité offerte par le Verbe. La prose comme une arme les mots sans les larmes pour un monde en paix. Voilà pour elle le sens de la poésie, de l’art et de la culture comme contribution à l’humanité.

L’écriture se décline également dans deux romans édités et la préparation d’un  troisième autour d’un chemin initiatique, de nouvelles peintures autour du féminin sacré.  De la Femme chenille, porteuse de créativité ayant fait un long chemin, elle offre le fruit de sa mue en Femme Papillon au public lors de concerts, performances vocales, scènes littéraires et poétiques. 

logo Est'ELLE P.

Concerts

Paris : New Morning, Bataclan, Glazart, Divan du Monde, La Cigale, la Maison des Métallos, Le Cabaret Sauvage, L’alimentation générale, OPA, La Bellevilloise, La Flèche d’OR, La Scène du Canal, Ciné XIII Théâtre, Centre musical Fleury Goutte d’or barbara, Le Moulin à Paroles, Théâtre Dallayrac, L’entrepôt, Fondation Suisse, Downtown Café, Soum Soum Club, Le baiser salé, Le Limonaire, les frigos, La scène Bastille, Théâtre Méli Mélo, le Batofar…

Festivals : Festival Onze Bouge Paris, Fête de l’Humanité, Les Docks du Sud de Marseille, festivals en Corse, Belgique, Suisse, Sziget Festival Hongrie…

Etats Unis : Producers Theater New York, Tipitinas à la Nouvelle Orléans, Festival International de Louisiane Lafayette, Minneapolis, Chicago, Saint Louis. 

 

Editions musicales 

– Sortie d’un single musical « Le sens d’une vie » (Pop électro) – Avril 2016

– Premier album musical (Electro) – sortie prévue en 2017

 

Créations

– Seul en scène One Woman Slam Le sens d’une vie – 2015

– Spectacle musical, concert (chanson, slam, spoken words) – Juin 2016

– Collaboration artistique avec création d’une poésie slamée « Seule sur Terre » sur les images de la NASA pour le projet Blueturn sur l’overview effet. Octobre 2016

 

Editions littéraires 

– Edition roman « Miami sous les éclairs » Yvelinéditions, 2010

– Edition roman « Derrière l’écran noir de mes nuits blanches », Correspondance, Les éditions du net, 2013

 

Médias/Presse : BIO