Mes années Nova 1997/99. Le tournant de ma vie. D’une vie professionnelle en entreprise à la vie artistique !

Il y a des dates qui vous marquent ! Des passages dans une vie où tout bascule. Ma vie a basculé en 2000 quand j’ai quitté Nova Mag et Radio Nova pour poser mes valises à New York. Oui, là tout a changé. Et je dois reconnaitre que cette entreprise de Jean-François Bizot, fût bien l’une des rares entreprises dans lequel je me suis sentie à ma place. Pourquoi ? Parce que dans ces murs, c’est là que j’ai ressenti mon désir fou d’être artiste et autrice. Mais je ne m’autorisais pas. Je n’en parlais pas vraiment… Je gardais tout cela comme un loisir, un truc que je ne jugeais pas important, comme chanter dans un groupe par exemple…

En écoutant l’émission spéciale 40 ans de Radio Nova «la danse du zèbre », j’ai eu envie de partager cette transition. Ce moment où je me suis dit stop ! Où j’ai arrêté de me mentir. De faire semblant d’être à ma place comme salariée. Pour devenir libre, indépendante et créative. Je suis sortie de ma période productrice et « esclave » d’une vie qui ne me satisfaisait pas (malgré l’environnement créatif), pour devenir actrice et créatrice de ma vie.

Dans les murs de Nova, je peux dire que j’ai basculé d’un monde à l’autre. J’avais encore un pied dans le monde de l’entreprise et un autre dans le monde des artistes libres, fous, déjantés parfois, originaux, rockn’ roll, uniques et dont beaucoup d’artistes allaient émerger. Je me souviens avoir eu soif de connaitre tous ces talents audacieux, de les écouter, de m’inspirer, de vivre à leur contact, de goûter à la fièvre de ces artistes qui me donneront l’impulsion de tout lâcher pour tenter ma chance ailleurs, là où tout est (soit disant) possible !

Je suis arrivée à Nova Mag à un moment charnière de l’entreprise. Trois années où l’arrivée de Bruno Delport, ancien directeur général de OUÏ FM, va provoquer une petite révolution interne. C’est vrai qu’il faut avoir connu les locaux de cette époque et les voir quelques années après, pour comprendre à quel point tout a changé petit à petit… Je débarque souvent dans la vie des gens au moment des transitions, des transformations, des révolutions… A croire que je suis née pour cela…

En attendant, j’arrive au moment de la dernière saison de La Grosse Boule d’Ariel Wizman et Edouard Baer. Je plonge avec délice dans cet écosystème où les artistes peuvent s’exprimer sans limite. Enfin une boîte qui me ressemble. Je n’ai pas le poste dont je rêve mais le poste où je peux parler à tout le monde. Journalistes et artistes, producteurs et animateurs. Comme Jean Croc, Benoit de Vilmorin, Dee Nasty, Laurent Garnier, le couple malien Amadou au micro de Néo-Géo de Bintou Simporé, les voyages improbables de Jean-François Bizot et Rémy Kolpa Kopoul en Amazonie ou au Kazakhstan, Les Daft Punk, Gilles Peterson dans son émission Worldwide, Jamel Debbouze et Le KX, des interviews délirantes et uniques en leur genre (avec Yves Mourousi ou Éric & Ramzy), Henry Chapier et les musiques électroniques et l’unique Jean Rouzaud … C’est aussi la première année de la techno parade où je défile et danse non stop dans les rues de Paris sur les chars ! Et la folie des soirées de Laurent Garnier au Rex Club…

Je passe du temps entre la radio et le magazine. Je suis plutôt libre du moment que je fasse mon travail auprès du rédacteur en chef Patrick Zerbib avec qui je m’entends très bien mais qui partira aussi dans ces trois années. Son départ va changer beaucoup de choses pour moi.

Je monte et descends les étages, avide de rencontres artistiques, moi qui n’ose pas encore m’exprimer à fond mais qui suis une boule de créativité à l’intérieur. Ne pas oser. Quel drame ! Alors qu’en moi et chez moi, j’écris déjà de la poésie, du slam, je chante et danse… Mais je ne partage rien. Je pense que je n’ai pas de talent. Surtout quand je croise toute cette richesse artistique… Alors je me concentre sur les sujets comme « Stop la Violence », manifeste proposé par le journaliste Christophe Nick. J’aime cette idée d’engagement sur des sujets forts. Cela parle règlement de comptes au pied des tours, mais aussi de violences sexuelles, conjugales et familiales. Il y a aussi le début de Solidays, Aline Afanoukoé qui arrive sur les ondes, et Diam’s qui débarque pour ses 18 ans avec ses free style qui vont devenir énormes ! Dire que je vais bosser quelques années plus tard avec sa maman Dominique chez Sony Music. Cela me montrera un peu l’envers du décor…

Ces trois années vont être décisives dans ma vie professionnelle. Malgré la richesse de ces talents, je ne suis pas à ma place. Je ne fais qu’observer, mais je ne participe pas comme je le voudrais. J’écris des papiers sur les artistes, je crois à fond aux artistes de one man show dont personne ne croit vraiment à cette époque, produis des concerts avec le Festival Onze, corrige les articles des journalistes, mange de la culture chaque jour en passant ma vie dans les théâtres, cinémas, salles de concerts, musées… Jusqu’à l’overdose. Pas un soir sans me nourrir de culture. Je passe ma vie à mettre les artistes en valeur. Cela me plait. Mais ne me suffit pas. J’ai des choses à dire et comme je me tais, j’en crève à petit feu, dans le silence… Alors je dois partir, pour me prouver que je peux faire quelque chose qu’ici, je n’arrive pas à exprimer. Je m’envole à NEW YORK.

J’ai envie de remercier l’âme de Radio Nova qui m’a marqué et m’a permis de voir qu’oser être différent, c’était une richesse. C’était la maison parfaite pour m’envoler. Pour OSER !

Podcast La danse du zèbre 1997/99

par Radio Nova

#Podcast The Millie Podcast

#Podcast The Millie Podcast

Podcast de Chelsea Brown. Interview d’EstElle Penain sur son réveil spirituel et ce que cela a changé dans sa contribution au monde en tant que femme…

#Podcast L’âme Nomade

#Podcast L’âme Nomade

Podcast, l’âme nomade de Carole Vivier Bertrand. Interview d’EstElle Penain sur sa relation au voyage intérieur.

Je vous invite à découvrir le fruit de ma créativité et les contenus et ressources qui peuvent vous inspirer : mes livres, chansons, poésies, spectacles, blog, podcasts, vidéos…

Vous inspirer et vous faire vivre une expérience, une exploration de votre puissance créatrice  donne du sens à ma vie : vous voir vous épanouir pour créer ensemble le monde dont nous rêvons, un monde en harmonie avec nos valeurs. Ici, je propose des conférences, ateliers et masterclasses.

Créer, c’est offrir au monde sa vision, son rêve incarné dans une oeuvre. Vous les partager, c’est m’offrir la possibilité de continuer à inspirer, rayonner et témoigner pour avancer ensemble. Ici vous trouvez une boutique en ligne de mes oeuvres. 

Pin It on Pinterest

Share This