« Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration ». Nicolas Tesla

 :Depuis plusieurs années, je m’intéresse à la physique quantique et aux énergies. Ayant expérimenté par moi même des approches à travers le travail du chercheur Pr Amrani Joutey et la dynamique matricielle, j’ai envie de vous partager cette théorie relatant de notre reliance avec l’énergie. TOUT EST ENERGIE. 

Voici un texte de Kevin Jouanny expliquant et résumant bien cette théorie et cette approche intéressante dans ce tournant de société. 

“Qu’est-ce que la physique quantique ?  C’est le comportement des atomes, des particules, et du rayonnement électromagnétique qui s’en dégage. La terre, les végétaux, les animaux, les cristaux et tous les êtres vivants sont de nature quantique… Chez l’être humain, le taux vibratoire peut varier d’un individu à l’autre en fonction de son environnement, son humeur, son stress, ses maladies, ses pensées, ses fréquentations et selon l’importance qu’il accordera à son corps, son esprit et à son émotionnel…

Le taux vibratoire : c’est l’énergie vibratoire qui se dégage de la matière, son rayonnement énergétique qui se mesure en unités Bovis.

Exemples :  Les enfants vibrent plus haut que les adultes, aux alentours de 250 000 unités Bovis. Les personnes âgées vibrent en moyenne, aux alentours de 90 000 unités Bovis. Les personnes obèses ou en surpoids vibrent bas, 110 000 unités Bovis. Les personnes qui sont déjà porteuses d’une maladie vibrent bas entre 40 000 – 60 000 unités Bovis. Les cancéreux encore plus bas 20 000 unités Bovis. Les fumeurs ou les personnes qui consomment beaucoup d’alcool vibrent bas, 110 000 unités Bovis. Les personnes (enfants compris) qui mangent beaucoup de viande vibrent bas, entre 110 000 et 130 000 unités Bovis.

Sachant que nous ne sommes pas qu’un corps de matière, le taux vibratoire peut varier selon tout un tas de paramètres (âge, environnement etc…). Pour maintenir un taux vibratoire élevé, nous garantissant ainsi un bien-être général, il faut faire attention à son alimentation, au manque de sommeil, au stress, etc…

Comment pouvons-nous augmenter notre taux vibratoire ? Pour ça, nous devons travailler sur notre épigénétique. L’épigénétique c’est l’étude de la modification de l’expression de nos gènes en fonction de notre environnement direct. Sachant que nos gènes constituent seulement 2% de notre ADN codant. Les 98% de L’ADN restant sont directement responsables de l’expression de ces 2% d’ADN codant. Et l’activité des 2% est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie, nos habitudes et nos pensées…

En conclusion : nos émotions supérieures, que sont l’amour inconditionnel, la gratitude, l’inspiration, la compassion, la liberté, peuvent conduire à la création de nouveaux gènes qui vont fabriquer de nouvelles protéines saines, qui à leur tour vont agir sur la structure et le fonctionnement de notre corps et ainsi influencer notre état de santé et notre vie au quotidien.

Concrètement, cela veut dire que la personne que nous sommes est directement influencée par notre environnement :

* Notre alimentation : Manger des produits végétaux bio, Limiter les produit céréaliers (farines, pain, pâtes, gâteaux…), Limiter les produits à base de lait de vache (lait, crème, beurre, fromages…), Écarter les produits industriels totalement dénaturés (ils sont très souvent à l’origine de nos maladies et de notre mal-être), Éviter l’alcool, le café, le tabac et toutes les sortes de drogues…

*Notre niveau d’activité physique : Faire du sport régulièrement. Notre corps à besoin d’exercice, pour faire circuler notre énergie. Si nous avons des muscles, ce n’est pas pour rien. Si nous ne les bougeons pas, comme c’est de plus en plus le cas dans notre société moderne (assis au bureau, ordinateur, facebook, jeux vidéo…) les besoins de notre corps ne sont plus comblés et le corps peut se mettre à dysfonctionner. N’oublions pas, nos fonctions physiologiques sont étroitement liées à ce besoin de bouger.

*Notre rythme de vie : (éviter le stress, et dormir suffisamment) Contrôler ses pensées. Apprendre à vivre dans l’instant présent et rester centré. Surtout, éviter d’avoir peur. Ce qui cause la peur, c’est notre appréhension de ce qu’il pourrait arriver ensuite, donc arrêtez de vous raconter des films qui ne sont pas encore arrivés. Quand nous avons peur, nous vivons 4 types de stress simultanés : physique, chimique, émotionnel et énergétique. La peur est énergétivore, elle consomme de l’énergie. Surtout que la peur affecte notre organisme et baisse notre taux vibratoire. Le corps mobilise une quantité énorme d’énergie en réaction au facteur de peur, de stress. L’être humain est fait pour pouvoir gérer une montée de stress à court terme mais pas si le signal reste bloqué trop longtemps. Si la peur persiste plusieurs jours, nous perdrons notre énergie pour nous auto-guérir, notre système immunitaire devient vulnérable aux maladies. (Anxiété, dépression, on se coupe de nos émotions, difficulté à trouver le sommeil ou à se concentrer…). Les hormones du stress nous obligent à être plus vigilant, à donner toute notre attention au monde extérieur, car c’est là que réside le danger. Notre stress nous coupe de notre être, de notre source, et nous amène progressivement à la dépression.

*Notre environnement social, amis, famille, collègue de travail… Si nous fréquentons des personnes qui se plaignent tout le temps nous allons nous caler énergiquement sur leur fréquence vibratoire ou elles vont absorber notre énergie. Les personnes que nous côtoyons le plus dans notre vie vont conditionner et déterminer la personne que nous sommes énergétiquement. Donc fréquentons si possible des personnes inspirantes et positives qui tirent notre énergie vers le haut. Cela vaut aussi pour les livres que nous lisons, les films que nous regardons et les blogs que nous visitons… De plus notre cerveau ne fait pas de différence entre le réel et l’imaginaire. Lorsque nous faisons une action, lorsque nous la voyons faire par quelqu’un ou l’imaginons en train de le faire, notre cerveau actionne les mêmes neurones miroirs. Notre cerveau ne fait aucune différence. Nos pensées attirent les potentiels qui se matérialisent dans notre vie, répondant à la loi de l’attraction. Ainsi tout ce qui nous arrive dans notre vie serait le fruit de nos pensées. Nos pensées créent notre réalité, notre esprit est bien plus puissant que nous l’imaginons. N’oublions jamais que l’univers répond toujours à notre demande.

*Notre niveau de satisfaction dans la vie en général.

*Se connecter avec la nature, la terre. Favorisez les marches dans la nature. Dans la forêt nos tensions s’apaisent et nous nous sentons vivant. Marchez pieds nus dans l’herbe le matin, prenez un peu le soleil et si vous en avez l’occasion baignez-vous.

*Prendre soin de vous. Sachez que notre système nerveux est le pilier central de notre santé et de notre bienêtre. Il gère toutes les fonctions de notre corps et l’ensemble de nos organes, il nous aide à éliminer nos déchets. Nous sommes un peu à l’image d’une batterie de voiture qui accumule cette énergie nerveuse dans nos glandes surrénales. Malheureusement, lorsque nous soumettons notre corps au stress, à la peur, à des conditions de vie totalement déréglées, ces glandes ont tendance à se décharger. Et quand nous n’avons plus d’énergie, nous commençons à dépérir, la vie est déjà en train de nous quitter… Alors dormez suffisamment et ne vous couchez pas trop tard. Pour faire circuler l’énergie dans notre corps, n’hésitez pas à vous faire masser. La méditation est très importante aussi, elle nous aide à nous recharger. Écoutez des méditations avec des fréquences particulièrement hautes (174 Hz, 432Hz, 512 Hz, 528 Hz, 963 Hz…)

Maintenant, intéressons-nous à la terre d’un point de vue quantique. La vibration de la terre à été modifiée par l’être humain ces cent dernières années, avec l’installation d’antennes, de lignes à hautes tension et l’envoi de satellites qui ont changé la grille énergétique de la terre, entrainant des disfonctionnements et impactant les êtres vivants par la même occasion. Sachez que les oiseaux utilisent la grille énergétique de la terre (les réseaux Hartmann et Curry) pour se repérer, se déplacer lors de leur migration. Aujourd’hui cette grille est totalement déréglée.

Il faut que nous comprenions que nous ne sommes pas seulement de la matière (un corps) comme beaucoup semblent le croire. Nous sommes faits d’atomes et de particules en mouvement qui diffusent de l’énergie et des courants d’ondes électriques. D’ailleurs quand nous faisons des électrocardiogrammes ou électroencéphalogramme, nous mesurons l’activité électrique de notre cœur ou de notre cerveau. N’oublions pas que nos pensées, nos émotions, nos mots, nos maux, sont des ondes électriques. La médecine traditionnelle soigne le corps physique, mais qui soigne ce corps quantique, ce corps énergétique ? Pour l’instant les scientifiques n’ont étudié que 4% de la construction réelle de l’être humain. Pourquoi ? Parce que le reste n’est qu’énergie. Notre corps est constitué de 96% d’énergie.

Un être humain ne perçoit que 4% de la réalité. (de sa propre réalité) Malheureusement, nous n’avons pas la vision des rapaces, ni des chats, ni l’odorat d’un chien… Pourtant, nous considérons que notre vision de la réalité est juste et sans faille. Aujourd’hui, nous devons admettre que nous percevons notre environnement que de manière incomplète et déformée. Il convient d’inscrire dans notre esprit que ce n’est pas parce que nous ne percevons rien que ça n’existe pas.

Les scientifiques commencent seulement à admettre qu’il existe un champ d’énergie dans notre corps et qu’il est calqué sur notre corps physique, mais ils ont très peu de connaissance sur le sujet.”

Passionnant, n’est-ce-pas ? N’oublions pas une chose, notre esprit, nos pensées agissent elles aussi sur l’environnement et la matière. Comme il ne s’agit pas de croire sur parole une théorie pour la comprendre, un moyen d’expérimenter pour se faire sa propre idée sur ce sujet passionnant, est d’utiliser des fréquences élevant nos vibrations. C’est l’expérience que je vis et partage car elle m’apporte de nombreux bienfaits. 

« La médecine du futur sera la médecine du son » Albert Einstein

Comment mieux gérer toutes les énergies négatives  ? 

 

Si j’ai mis en avant ces deux citations, c’est qu’elles racontent à elles seules l’expérience qui m’a transformée en profondeur. Le son, la musique, le chant et le silence où l’on entend le bruit du Sacré en Soi.

Le son est une énergie vibratoire qui prend la forme d’ondes.

Sa fréquence est exprimée en Hertz. Cela correspond au nombre de vibrations par seconde : s’il y en a peu on entend un son grave, quand il y en a davantage on entend un son aigu.

Ces ondes, dont certaines sont inaudibles, se propagent en nous et entrent en résonance avec nos organes (l’oreille en est le capteur le plus évident) mais aussi avec les cellules de notre corps.

Les vibrations sonores, lorsqu’elles se propagent, agissent sur la matière. C’est ce qu’ont montré les travaux de plusieurs chercheurs. Le même effet a également été constaté à la surface de l’eau. Or notre corps est composé de 60 % d’eau…

Ceci expliquerait pourquoi nous sommes si sensibles à notre environnement sonore et comment les sons se diffusent jusqu’au plus profond de nous.

Pour obtenir des effets positifs sur notre santé il faut se pencher sur la question des fréquences car ce sont elles qui vont agir en profondeur.

Peu de données scientifiques existent sur les effets des fréquences, mais l’expérience traditionnelle (chants tibétains, didgeridoo australien, tambours africains) et les constatations de praticiens ont permis d’établir une sorte de manuel pratique des fréquences utiles. il existe bien des moyens de faire profiter notre organisme des effets guérisseurs du son.

J’utilise la thérapie vocale : véritable pouvoir de guérison de votre propre voix. Le travail effectué ensemble porte sur les résonances et les vibrations vocales. Cette technique agit sur le corps dans son ensemble avec des exercices vocaux chantés et l’écoute de fréquences agissant sur notre champ énergétique. Et la thérapie par le mouvement dans la danse pour incarner la joie et retrouver notre émerveillement comme l’était l’enfant que nous avons été et que nous pouvons retrouver en nous, une fois devenu adulte. 

Nous souhaitons tous et toutes le bonheur. Par le son et la danse, nous accédons à la médecine du futur dès à présent. Une médecine accessible dès lors que l’on l’expérimente en conscience. Bienvenue dans ce formidable voyage avec l’énergie information.

Pour expérimenter cela, vous êtes invités à une INITIATION RELIANCE à Qui nous Sommes à travers la voie initiatique de 4 baumes de guérison universelle.  

Vente de billets en ligne

Mon corps est une centrale énergétique

Nous sommes dotés de centres d’énergie ou chakras, dont 7 situés le long de notre colonne vertébrale, les autres au delà du corps physique. Au niveau physique, notre corps reçoit l’énergie du Ciel par le 7ème chakra situé sur le haut du crâne ainsi que l’énergie de la Terre par le 1er chakra situé au bas de notre colonne. Ces 2 énergies se rejoignent au niveau du plexus solaire ou 3ème chakra.

L’énergie vitale récoltée par les chakras diffuse ensuite au niveau de nos corps subtils, dans et autour de notre corps physique. Cela forme notre champ énergétique qui rayonne et qu’on appelle aussi « Aura ». Cette aura peut se répandre à une quarantaine de centimètres autour de notre corps mais peut aller beaucoup plus loin si nous avons beaucoup d’énergie vitale.

Prendre conscience de cette énergie vitale nous permettra de la respecter, de ne pas la faire baisser en fréquentant des lieux pauvres en énergie, en pollutions énergétiques, en relations négatives pour nous.  Nous pouvons l’augmenter petit à petit.

En chantant les sons sacrés, mantras, yoga des voyelles et écoutant des fréquences théta agissant sur notre subconscient, en marchant dans la nature, en aimant pleinement soi et les autres, marchant pieds nus sur la terre sacrée, prenant soin de nous, en priant, souriant, riant, dansant, chantant, écoutant, positivant, nageant, remerciant, nous pouvons élever notre champ vibratoire, nous protégeant ainsi des énergies négatives apportant confusion et chaos.

Voici quelques références de fréquences élévant votre champ vibratoire par le son, la médecine du futur selon Albert Einstein :

  • 432 Hz : apporterait un état serein car proche de nos symphonies intérieures. Elle est utilisée pour les musiques de méditation ou de relaxation. Elle sert aussi fréquemment pour les exercices de cohérence cardiaque.

  • 174 Hz : génèrerait un sentiment de sécurité. Cette fréquence serait un anesthésique naturel.

  • 285 Hz : influencerait le champ d’énergie. Cette fréquence permettrait aux tissus de revenir à leurs formes originales. Elle envoie un message destiné à restructurer les organes endommagés.

  • 396 Hz : combattrait la culpabilité et la peur. Elle est reliée au premier chakra. La culpabilité et la peur sont les deux principaux obstacles à la réalisation de soi et à la concrétisation de nos objectifs, la fréquence 396 Hz révèlerait les blocages cachés et les croyances négatives subconscientes et offrirait la possibilité de s’en libérer.

  • 528 Hz : elle est appelée la fréquence des miracles. Elle agirait directement sur l’ADN permettant une augmentation de l’énergie vitale, de la clarté de d’esprit, une élévation de la conscience. Elle ouvre les portes de l’imagination, de l’intention et de l’intuition.

  • 639 Hz : ouvre la porte de l’harmonie dans les liens relationnels. Elle permettrait de gérer les problèmes de famille, avec le partenaire, les amis, les collègues.

  • 7,83Hz : la fréquence de Schumann (du nom du chercheur qui l’a découverte en 1957). C’est la fréquence de la terre (chaque astre possède sa propre fréquence). Les anciens Rishis indiens disaient que cette fréquence était aussi celle du son « OM ». Elle serait essentielle à une bonne santé physique et psychologique, idéale pour la méditation au sol et pour se connecter à la terre.

Articles du Blog

#Live – Interview sur l’endométriose – mon parcours de GAI-RI_SON

#Live – Interview sur l’endométriose – mon parcours de GAI-RI_SON

Interview d’EstElle Penain par Bertille Endholistic. Mon parcours de reconnexion à mon corps et à mon féminin pour trouver le bien-être, l’épanouissement et l’accomplissement avec l’endométriose. Au programme : s’écouter, prendre soin de soi, médecine quantique, reliance à la nature, chemin unique en tant qu’individu…

Pin It on Pinterest

Share This